Dimanche 3 août 2003

Nous arrivons enfin en Islande après un retard d'avion de 2 heures. Nous survolons la côte sud et nous découvrons un petit échantillon de ce qui nous attend en bas : c'est d'abord un glacier qui nous saute aux yeux, puis les côtes noires et déchirées ; ensuite viennent les champs et les habitations éparpillées qui nous paraissent minuscules ; enfin nous découvrons un nombre impressionnant de cours d'eau dont certains sont immenses.

Nous amorçons la descente sur Keflavik : l'aéroport n'est pas très grand, mais il est entouré de terrains sans fin qu'il partage avec l'aéroport militaire. Nous changeons notre monnaie et nous retrouvons avec 67000 couronnes islandaises ! Nous récupérons nos (lourds et nombreux) bagages et sortons sans problème, malgré la nourriture que nous avons ramenée de France : à vrai dire, nous sommes dimanche, il est 17 heures, et les responsables n'ont pas l'air d'être intéressés par ce que nous voulons déclarer !

Nous nous retrouvons dans l'entrée où nous n'entendons encore que des voix françaises. Les groupes se forment autour des guides qui les attendent avec un petit panneau à la main. Malheureusement, personne ne semble être là pour nous. Après quelques minutes, nous nous décidons à interroger une islandaise qui tient un guichet dans le hall d'entrée. Juste à ce moment, un guide réapparaît ; il s'était apparemment occupé d'un groupe avant de s'occuper de nous. Il nous emmène dans un minibus et nous distribue tous les papiers nécessaires. Premier soulagement : nous comprenons à peu près ce qu'il nous raconte !

Il nous emmène ensuite à l'entrée de Reykjavik (à une cinquantaine de kilomètres de l'aéroport), dans une guesthouse charmante. En fait, il s'agit presque d'un hôtel : il y a de grandes chambres, un coin télé-salon et des sanitaires communs (douche+toilettes+lavabos). Exténués, nous nous allongeons et dormons environ 1h30.

Quand nous nous réveillons (vers 20h30, 21h), nous décidons d'aller explorer Reykjavik. Nous sommes assez éloignés du centre ville, mais tant pis ! Nous avons un petit plan, mais nous nous repérons facilement grâce à l'église qui s'élève en plein centre. Depuis le chemin que nous empruntons, il y a une vue magnifique et irréelle de Reykjavik : on aperçoit juste derrière les maisons une immense montagne noire au pied de laquelle il y a de la fumée... Il fait très beau, la vue est dégagée et la lumière est douce et feutrée...

Nous nous dirigeons vers la mer. Tenaillés (!) par la faim, nous nous décidons à manger dans un petit snack local AKTU TAKTU. Le premier contact avec les Islandaises est plutôt agréable. Leurs sandwiches sont plutôt bons. Il y a des carafes d'eau avec glaçons à côté des habituelles serviettes et pipettes de nos MacDo ou Quick. On peut se servir à volonté.

En sortant, le temps s'est rafraîchi. Malgré cela, nous allons découvrir l'église et repérer la Guesthouse Aurora. Il est déjà tard et nous ne voulons pas déranger la propriétaire. Nous reprenons donc le chemin de la Guesthouse Duna. Le soleil se couche lentement...

Islande reykjavik Keflavik

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

7468851-wow-banner-728x90.jpeg