Jeudi 7 août 2003


Afficher Mon Islande, 4° jour sur une carte plus grande


Ce matin, nous prenons notre temps après le petit-déjeuner jusque midi. Nous décollons enfin sans trop savoir où aller : nous avons l'impression d'avoir fait tout ce qu'on pouvait faire autour du lac Myvatn. Nous allons donc voir la petite église de Ljosavatn avec sa croix jaune. Puis nous en cherchons désespérement une à Laugar... Nous reprenons la piste (les travaux ont un peu avancé! ). Au lieu d'attaquer le lac par le sud, ce sera par le nord.

Nous nous arrêtons à un point de vue et nous nous retrouvons de nouveau face au cratère noir et imposant du Hverfjall : nous décidons d'aller le gravir. Le temps de demander l'accès à une charmante demoiselle (en fait nous l'avions vu, mais nous n'osions pas ouvrir la barrière à moutons ! ) et nous y sommes ! Nous remarquons un sentier de randonnée qui amène jusqu'à Grjotagja, une grotte remplie d'eau chaude. C'est décidé : nous en profiterons pour nous échauffer avant de monter sur le cratère. Sur le chemin, il n'y a presque rien autour de nous, à part des rochers de lave et cette espèce de sable noir qui semble également constituer le volcan. Il y a aussi quelques bouleaux qui réussissent à s'élever un peu du sol, souvent par bouquets. Nous arrivons : en fait, la grotte existe grâce à une cassure dans le sol. L'eau y est totalement transparente et A. voit de petites algues. Il y a par endroits des reflets bleus : C'est très joli !

Le chemin du retour nous permet de ne pas perdre le rythme... car c'est une sacrée ascension qui nous attend : la pente est raide ! Quand nous arrivons en haut, je suis complètement essouflée mais la vue est superbe : nous avons la totalité du lac Myvatn sous les yeux. C'est impossible de retranscrire cela, même en photo ! Nous apercevons également la faille dont nous revenons, et la montagne ocre qui annonce les solfatares. A l'intérieur du cratère, il y a une sorte de pyramide qui nous paraît petite, mais lorsque nous apercevons à son sommet des personnes aussi petites que des fourmis, nous réalisons qu'elle doit être assez haute ! Nous entamons le tour du cratère. Arrivés à peu près au milieu du trajet, la descente dans le cratère s'adoucit. A. aimerait y aller. Je ne suis pas très partante... mais nous finissons par descendre ! Ca n'est pas évident : le sol est sablonneux et il nous arrive souvent de glisser... Arrivés en bas, nous remarquons encore une fois combien nous sommes petits face à la nature ! Des gens sont passés là avant nous, ils ont laissés en cailloux des messages d'amour en lettres majuscules géantes. Nous avançons vers la "petite" pyramide et commençons à la gravir, mais je laisse A. continuer seul et je me repose, assise sur un gros rocher. La remontée s'avère beaucoup plus difficile et nous devons faire plusieurs pauses pour reposer nos jambes et reprendre notre souffle !

Après cette grande promenade de 2 heures, nous retournons vers Reykjalid pour visiter une seconde grotte d'eau chaude (Storagja). Elle est moins intéressante car on ne peut pas atteindre l'eau. Par contre, on se rend bien compte de la fissure, les rochers tenant en quelque sorte en équilibre les uns sur les autres... Il commence à pleuvoir et nous commençons à rentrer vers l'hôtel (65 km nous attendent encore), mais d'un seul coup, nous apercevons le panneau indiquant Dimmuborgir.  Nous faisons encore un peu de marche et même un peu d'escalade pour observer d'étranges formations de lave dont certaine font penser à des arches. Très fatigués, nous reprenons le chemin de l'hôtel (et re-piste ! ) pour nous offrir de nouveau un bon repas au resto, avec en prime un bon dessert ! Nous discutons un peu avec la réceptionniste avant d'aller nous coucher : elle est très gentille !

Islande Myvatn Ljosavatn Laugar Hverfjall Grjotagja Storagja Dimmuborgir

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

7468851-wow-banner-728x90.jpeg