Mercredi 13 août 2003

Aujourd'hui est un grand jour de plus pendant nos vacances : nous allons mettre un pied au Groenland ! Le départ de l'avion depuis l'aéroport national est à 10h10. Nous partons à pied jusqu'à ce que nous croyons être l'aéroport. Mais en fait, l'hôtel Loftleidir n'est que le départ des bus d'excursion... l'aéroport est de l'autre côté de la piste de décollage ! Nous nous dépêchons de prendre un taxi (780 ISK... ça va !) et nous arrivons dans les temps. Le guichet pour Kulusuk est déjà pris d'assaut (il n'est que 9h25). Nous voyons essentiellement des touristes comme nous. Nous passons l'étape administrative sans problème. Tout est en modèle réduit dans cet aéroport... Il n'y a que 4 salles d'embarquement, le contrôle des bagages et le passage sous le portique sont assez sommaires et il n'y a que 6 sièges dans la salle d'attente ! Nous cherchons des yeux notre guide... Il ou elle se fait très discret(e). A. est rapidement rassuré par la taille de l'avion (ça ne sera pas un coucou)... Moi, par contre, je suis toujours autant angoissée... mais je laisse passer ! Décollage, voyage et atterrisage se déroulent très bien : l'arrivée à Kulusuk est quand même un peu brutale car il n'y a pas de tarmac sur la piste, juste de la terre et des graviers ! Avant d'atterrir nous avons vu quelques icebergs : c'est incroyable d'être là !

A l'arrivée, une peau d'ours suspendue au mur nous accueille. On nous indique que l'ours à qui elle appartenait a été tué sur le parking. Brrr... Pendant le voyage notre guide s'est présentée, c'est une femme grisonnante et non l'homme sur lequel nous avions parié. Elle nous a rapidement énoncé le programme : pause de 15 minutes pour un passage aux toilettes puis marche de 45 minutes jusqu'au village. Par chance, il y a également un guide français : Quentin. Du coup, nous l'assommons de questions... mais lui est très content de nous parler car il n'a pas vu de Français depuis un bout de temps ! Tout le monde y trouve son compte. Nous passons d'abord devant l'hôtel, tout près de l'aéroport. Le décor : l'eau juste derrière, quelques icebergs puis quelques montagnes au sommet enneigé... et même un peu plus !

Nous découvrons la fleur symbole du Groenland, la saxifrage, puis une vue générale sur l'aéroport et l'explication de sa construction (encore ces sacrés Américains !). Après quelques minutes de marche, nous arrivons devant le "nouveau" cimetière. Auparavant, les personnes âgées qui devenaient un poids pour les autres allaient d'elles-mêmes s'allonger sur la banquise pour y mourir... Puis est arrivé le christianisme et le rite de l'enterrement.

Au départ, les morts étaient enterrés sous un amoncellement de pierres car le sol est dur et gelé la plupart du temps. Maintenant les corps sont entreposés dans des caisses en bois jusqu'à ce que la terre soit plus facile à creuser. Etrange pour nous, mais tout à fait compréhensible ! Quentin nous fait remarquer qu'il n'y a pas de nom sur les croix. En fait, il y a trois âmes selon les Inuits : celle de l'esprit, celle de l'intelligence et celle du nom. Ecrire un nom sur un support reviendrait à tuer le mort une seconde fois. Souvent le nom est donné à un jeune enfant pour rappeler le souvenir du mort. D'aileurs, il est arrivé qu'un père appelle sa fille du nom de sa mère et qu'il l'interpelle "maman" ! Au-dessus du cimetière nous avons une vue générale du village.

Nous passons à côté d'une épaisse couche de neige qui subsiste encore. Apparemment cet endroit est toujours enneigé. Nous arrivons au "centre-ville". Dans un bâtiment se trouvent la poste, la banque et le magasin. En face, il y a le magasin de souvenirs où nous admirons de magnifiques statuettes en bois de renne ou en corne de nerval. Il y a aussi une peau d'ours abbattu par les hommes du village. Impressionnant à voir de près ! Au loin, il y a l'école, seul bâtiment à deux étages du villages. Elle est en pleine construction. Puis nous allons dans l'église nous abriter de la pluie glacée et du vent. Il y fait excessivement chaud. Nous voyons également la pièce où les femmes travaillent les peaux de phoque et nous comprenons l'expression "puer le phoque" !!! Ensuite nous avons droit à une petite démonstration de chasse en kayak et de danse du tambour (la belle histoire d'un corbeau amoureux d'une oie). Enfin nous retournons lentement à l'aéroport en essayant de tirer le plus d'informations possible de notre guide ! Ces 4 heures nous ont paru très courtes ! Pendant le retour dans l'avion nous apercevons le Snaefelljökull de loin. Le stewart est très sympa et paraît plutôt content de nous voir parler un peu islandais. En partant, il nous dit même un petit "merci au-revoir" avec son accent !

Nous prenons le bus pour nous rendre à Kringlan histoire de faire quelques courses. Nous faisons un sacré détour, mais ça nous permet d'être au milieu des Islandais. Puis nous rentrons à pied et découvrons un nouveau raccourci ! A notre arrivée à la guesthouse, nous discutons de notre situation pour les 5 dernières nuits avec le propriétaire : finalement, comme nous disposons de sacs de couchage, nous dormirons dans l'école d'en face ! Il nous confie les clefs : c'est marrant de se dire qu'on a la clef d'une école et qu'on va dormir dans une salle de classe ! Il fait tellement beau que nous pique-niquons encore dehors. Nous goûtons la salade de pommes de terre, la salade jambon-concombre et les skyr noisette-caramel et banane-chocolat... Pas très diététique mais très innovant ! Nous visitons un peu l'école : très intéressant ! Il y a même les douches en bas...

Apparemment dans l'entrée tout le monde se déchausse, il y a des bancs, des porte-manteaux et des paniers pour tout le monde ! Nous regardons les noms des enfants et leur photo... Exténués par une telle journée pleine de contrastes, nous passons la soirée ici et préparons un bon programme chargé pour le temps qui nous reste...

Islande reykjavik Groenland Kulusuk

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

7468851-wow-banner-728x90.jpeg